Ce qu’il ne fallait pas manquer au Digital Summit de Lyon

Introduction par Juliette Jarry , Vice-Présidente numérique de la Région Auvergne Rhône-Alpes

Une bonne nouvelle pour la région AUVERGNE RHONE-ALPES….Il y a une forte volonté de mener une série de chantiers coordonnés par la région sur la transformation digitale.

3 axes prioritaires sont privilégiés :
– Connectivité et infrastructure (THD)
– Accompagnement entreprises, emploi-Formation : Campus numérique (Hub Numérique, minalogic, Imaginove)
– Confiance et citoyenneté numérique

Retour sur l’atelier industrie 4.0

L’atelier réunissait plusieurs entreprises qui sont intervenues sur leurs différents chantiers de transformation numérique pour devenir une industrie 4.0.

Intervention d’Eric Delgove , Associé Cabinet DELOITTE PRACTICE TECHNOLOGY
Plusieurs chantiers stratégiques sont à considérer sur la Transformation Digitale :
– La virtualisation du design temps réel :
Prenons l’exemple de Mac Laren qui a installé un capteur sur la voiture ce qui permet d’avoir une information continue pour ajuster la CAO de la voiture.

– Le développement de l’écosystème de l’industrie : Les entreprises s’appuient de plus en plus sur des écosystèmes car il est impossible de tout faire seul (beaucoup trop de coûts d’investissement, de complexité de développement et de sourcing de compétences)

– La réalité augmentée pour améliorer la chaine de montage.

La réalité augmentée peut notamment aider à former des profils moins expérimentés qui interviennent sur les chaînes de montage et les aider ainsi à effectuer des tâches complexes.
– L’impression 3D
Elle permet de compléter le processus sur place.
Cela fait revoir le modèle d’industrialisation et des nouveaux business models sont en train d’émerger avec par exemple des usines plus proches des consommateurs.
Les industries de production, avec l’impression 3D, vont pouvoir vendre des licences d’impression d’un produit à des acteurs locaux.

Quelques conseils :
– Considérer l’ensemble des chantiers de la chaine de valeur : faire une roadmap globale pour avoir une cohérence d’actions sur la transformation digitale
– Trouver le bon écosystème
– Identifier les talents clés

Intervention de Pascal Laurin, Directeur industrie 4.0 BOSCH
La principale raison de mener une transformation Digitale est de rester compétitif au niveau mondial.
Les premières initiatives chez BOSCH ont été lancées dès 2011.
Une stratégie Bottom up :
– Chaque usine a mené sa roadmap avec une approche transverse
– L’homme doit rester au centre de la transformation digitale.
– Le ROI est essentiel : Les projets au-delà de 24 mois sont rejetés, sauf s’il s’agit d’un cas stratégique de long terme (Type Manufacturing Execution System)

Intervention de Laurent Ruhlmann, Directeur Performance Industrielle Groupe SEB :
Le groupe SEB a 40 sites dans le monde dont une dizaine en France.
– Le groupe continue sa transformation en Industrie 4.0 : lean, 6 sigma…
– 10 domaines d’intervention:
– Continuité digitale : faire communiquer les couches basses avec les couches hautes : l’ERP, PLM –MES
– Big data
– Interface homme machines
– Automatisation, robotique
– Simulation
– Flexibilité industrielle,
– Santé, sécurité
– RH et organisation : cela a induit de repenser l’organisation, en lien avec les nouvelles compétences (Manager par des directeurs de sites)
– Mise en œuvre de POC

2 Focus :
– IHM :
– Les opérateurs ont une multitude d’informations (fiche qualité, fiche de montage)
– Quelles informations va-t-on fournir à qui et quand….quel levier de productivité ?
– Big data :
– Traitement de la data pour augmenter et améliorer la productivité (exemple : une caméra reliée à un automate pour comprendre des problèmes)

Intervention de Pierre Arboireau, PDG de SAVOIE TRANSMISSIONS
Les différents chantiers de transformation numérique en cours de SAVOIE TRANSMISSIONS :
– Approche maintenance prédictive et prescriptive
– Anticipation des pannes
– Utilisation casque réalité augmentée pour les pannes curatives
– Focalisation sur les usages :
– Bien comprendre les équipes
– Impact sur le savoir-faire : approche simple et facile à utiliser
Point important : il n’est pas possible de tout faire seul, il est primordial de s’appuyer sur une approche collaborative pour être compétitif.

Intervention de Pascale Mioche, PDG Automatique et Industrie
Historiquement, l’activité principale d’AI était le balisage des pistes d’aéroports. Au fil des années, l’entreprise s’est diversifiée dans l’aéroportuaire (tri des bagages, distribution de kérosène) et intervient maintenant dans le domaine de l’hydraulique (barrages, centrales électriques), de l’industrie (automatisation des lignes de production) et de la gestion énergétique à l’intérieur des bâtiments (réglages de climatisation et de chauffage). Elle travaille aussi dans le domaine de l’efficacité énergétique, en ayant développé son propre logiciel de prédiction de consommation.
Automatique et Industrie investit dans la transformation numérique :
– Digitalisation sur les compétences, approche collaborative qui favorise l’efficience
– Usines connectées / IOT
– Simulation
– Robotisation

Un Digital Summit marqué par le lancement du French Fab Auvergne Rhône-Alpes !!
Lors du Digital Summit, Laurent Wauquiez et Nicolas Dufourcq ont annoncé le lancement de la French Fab Auvergne Rhône-Alpes, grâce à un plan de 120 millions d’euros, dont 54 millions d’euros apportés par la Région.

Pour en savoir plus cliquez-ici

Bienvenue chez Nodya Group.
Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir tous nos articles et nos actus digitales !